I CAMERISTI
DE | FR

La Neuveville: Telemann, Vivaldi, Delalande

... dire aux instrumentalistes combien leur intertrétation a été appréciée à sa juste valeur tant par leur sensibilité que par leur téchnique très au point. Que ce soit dans les oeuvres de Telemann, de Vivaldi ou encore de Delalande, ils ont su mettre en valeur avec brio ce qui est la particularité en même temps que la richesse de chaque oeuvre. Cet ensemble sans directeur attitré était guidé par l’un ou l’autre premier violon au coup d’ârchet sûr et gracieux, suivi par les hautbois, basson, cordes et basses continues, un ensemble fondu dans une harmonie merveilleuse. De cette musique chaleureusement interprétée tantôt légère, tantôt grave, mais toujours envoûtante, se dégageait la musique tout court.. Le publique ravi n’a pas ménagé ses applaudissements, signes éloquants et sonores de la sympathie que ce groupe a su attiré sur lui.
Qu’il nous revienne, c’est notre voeux (03.09.1996 M.J., Journal du Jura)

 

 
   
©2007 siteweb.ch /Intern